L'occitanie en bouteille

Mets du soleil dans ton verre !
Bière Hérault Bière Hérault où boire Où boire

Des boissons « animales » !

Aujourd’hui on va parler bières et animaux. On se rassure et on lâche les pancarte pro-défense de la faune, aucune bestiole n’a été maltraitée ni n’a finie en infusion dans des cuves ! Nous partons simplement à la découverte de la brasserie artisanale ZooBrew qui prend pour emblème des animaux sauvages. Accrochez-vous bien car ces drôles d’animaux brasseurs envoient du lourd !
Cette fois-ci pas de randonnée ou d’événement, juste un bon moment relax passé à siroter d’excellentes bières locales.

Bienvenue à la ménagerie.

La rencontre

Notre rencontre avec cette brasserie artisanale date d’il y a un an à peu près. Nous étions chez des amis qui avaient ramené un panachage de leurs bières : des collaborations comme leurs productions régulières. Quelle bonne idée de leur part 🙂 On a tout de suite bien accroché au créations et au concept. Plus tard nous les avons retrouvés lors d’événement comme au Beer Love Fest de Montpellier. Là ils avaient proposé une délicieuse bière au pamplemousse spécialement pour l’occasion (qui restera un one shoot à notre grand regret). On avait envie d’y retourner et de redécouvrir leurs bières.

La brasserie ZooBrew

Pour ceux qui ne connaissent pas, ZooBrew est une brasserie artisanale qui a posé sa cuverie à Castelnau-le-Lez (juste à côté de Montpellier) en 2017. Aux manettes, deux brasseurs trentenaires : JB et Numa. Amis depuis plus d’une dizaine d’année et amateurs de craft beer, ils se sont lancés dans le projet d’ouvrir leur propre brasserie artisanale afin de proposer des créations à leur image : jeunes, dynamiques et ambitieuses. Pas question de faire des bières pépères qu’on boit sans se rendre compte de ce qu’on a dans le gosier. Le pari est réussi haut la main. En même temps, il ne faut pas les sous-estimer car des bagages, ils en ont ! avant d’ouvrir leur structure, JB a obtenu son diplôme de brasseur en Ecosse puis part en 2011 pendant quatre ans brasser en Nouvelle-Zélande. Numa qui était aussi du voyage, se prit au jeu du brassage maison. C’est en rentrant au pays qu’ils se décident de lancer leur projet.

Le gorille mascotte.

Un univers bien marqué

Les maîtres mots chez ZooBrew sont : passion et innovation. Et on vous le garanti, il y en a. Le niveau de leurs bières est élevé, tout comme l’univers qu’ils ont su créer. Ce qu’on aime dans cette brasserie artisanale c’est leur concept, leurs vision de la bière et leur engagement.
Il y a clairement un parti pris, celui de proposer des recettes de haute qualité qui se démarquent par leur originalité. Cela se retrouve également dans tout le concept graphique. il faut le dire, leurs étiquettes, ça claque ! Elles interpellent et attirent l’œil. D’ailleurs, on avait beaucoup aimé l’amusante étiquette très colorée avec ses chatons (?) catcheurs de la bière « Smoked Hot Chipotle IPA » (épuisée, en collaboration avec la brasserie espagnole La Pirata). On a beau dire ce que l’on veut, le packaging est un des éléments clé. Avant même de goûter une bière, c’est sur le visuel que notre jugement va se porter. On pourrait en discourir pendant des heures mais c’est simplement humain. Tout ça pour dire qu’ils ont créé un univers vraiment unique avec des visuels qui interpellent et accrochent bien l’œil.

Visuel – ZooBrew
Visuel – ZooBrew

Une brasserie artisanale engagée

ZooBrew est aussi une brasserie artisanale engagée. Les deux comparses ont lancé une collecte de fonds sur Kisskissbankbank afin d’acheter des appareils permettant de gérer au mieux les ressources afin de limiter le gaspillage.
On en a parlé des étiquettes, mais il faut savoir aussi que le choix des animaux fait référence à des espèces menacées et en voix de disparition. C’est un moyen pour eux de sensibiliser les consommateurs, et peut-être d’en faire des consomm’acteurs ?, au sort de ces espèces. Nous aimons et soutenons ce type d’initiatives . Après ça donne un résultat super. On espère qu’ils garderont cet état d’esprit et que cette volonté s’inscrira dans le long terme.

Le Zoobrew bar

Passons aux choses sérieuses 🙂
Depuis quelques mois la brasserie a ouvert une partie bar, directement sur son lieu de production. On ne va pas se mentir, ce n’est pas le grand luxe mais il y a un certain charme qui s’en dégage. C’est un peu comme si on allait boire un coup dans le garage d’un pote : quelques tables de camping, d’autres en palettes, le bar avec ses tireuses et un mur présentant les dessins que l’on retrouve sur leurs étiquettes et voilà. Pas vraiment besoin de plus. Il est clair que le lieu est sans le moindre doute plus agréable en été qu’en hiver. Il faisait un peu froid et on ne peut pas dire que les bières fraîches nous ont réchauffé 😉 Mais nous sommes courageux et boire une bonne bière en vaut largement la peine. D’ailleurs vous pouvez en profiter pour acheter des bières sur place.

Qu’est-ce qu’on boit dans ce bar ?

Quatre bières sont proposées à la pression et le reste à la bouteille.
Nous on s’est laissé tenter par deux pressions : la Zone Libre (une collaboration avec le brasserie parisienne Gallia) et la King Louie.

On passe à la dégustation :

  • Zone Libre – Black Berliner Weisse à la myrtille, 5,5%.
  • King Louie – Red Rye Double IPA, 7,5%.

Pour la première, grosse surprise qui nous a divisé. Cette bière est pour le moins surprenante. Elle arbore un visuel qui lui donne l’impression d’être épaisse et sirupeuse, comme un jus de fruits. Sa robe est brune foncée, aux reflets violets, provenant de la purée de myrtilles. A la dégustation, on s’attendait donc à boire une bière fruitée et sucrée. Erreur ! Ce n’est pas le cas, du tout ! D’ailleurs, il faut savoir que ZooBrew ne propose pas de bières sucrées et ce n’est pas leur souhait (du moins pour l’instant, le brasseur nous l’a confirmé). Alors on a été confronté au contraste du visuel et du palais. Nous aurions peut-être dû nous fier au nez, qui n’avait pas un fruité prononcé. On s’attendait à boire quelque chose de dense mais pas du tout, le corps et en contradiction avec l’apparence puisque c’est une bière plutôt mince et fluide.
Pour Stéph, ce n’est pas passé. Lui qui est un adorateur des myrtilles, il s’attendait à trouver une bière sucrée au goût prononcé de ces petites baies. Au final elle se révèle être plus acide et forte, sans pour autant être agressive, aux relents de café. La myrtille vient en fond pour soutenir le côté acide. La Zone Libre a des reflets un peu d’une stout.
De mon côté, passée la surprise, je me suis habituée.
Sincèrement, ce n’est pas notre bière préférée de cette brasserie mais au moins elle a le mérite d’être originale et de nous faire découvrir quelque chose d’inhabituel. Clairement, c’est une boisson qui passe ou qui casse. A vous de choisir.

La seconde, la King Louie, nous a réconcilié tous les deux et nous a évité un déchirement ! Bon on exagère et on arrête le dramatique 😉 C’est une bière joliment ronde et fleurie tant au nez qu’en bouche. A la dégustation des saveurs d’agrumes se dégagent, comme une sensation de pamplemousse ou de citron, ce qui en fait une bière avec une certaine fraîcheur. Pour l’été elle serait parfaite lors de fortes canicules ! Après on rassure les personnes un peu sensibles aux agrumes, cela reste léger, dû aux houblons utilisés. Elle se sirote allègrement et on en oublierait qu’elle est quand même à 7%. Une bière très agréable qu’on recommande les yeux fermés.

Pour la maison on est reparti avec une bouteille de The Ibex.

  • The Ibex – Milk Stout – 5%.

Cette bière, en provenance de la Grande-Bretagne, a un côté onctueux rappelant justement le lait. Elle a une jolie robe brune. Au nez elle dégage des notes torréfiées. En bouche on retrouve cette caractéristique crémeuse, qui se révèle agréable, avec des arômes de café. Mais pas trop prononcé, ce qui n’est pas gênant si on apprécie pas ce goût. Seul petit bémol : le manque de bulles. Une bière se caractérise aussi par son côté pétillant et là elle en manquait. Mais dans l’ensemble cela reste quand même une production d’un très bon niveau et agréable à boire.

Notre premier article sur la bière s’achève. Nous espérons que nous vous avons donné envie de rencontrer ces sympathiques brasseurs et leurs bières artisanales. Ils sont régulièrement invités a des salons dédiés à la bière donc si vous croisez leur stand, surtout arrêtez-vous y ! 🙂 A bientôt pour de nouvelles découvertes !

Occitanisement vôtre !

Pour aller plus loin :
ZooBrew
Horaires d’ouverture : du jeudi au samedi de 17h à 20h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *